VENDREDI 10 MARS 2017 - Maison des Associations - Merignac (33)

L'URPS Médecins Libéraux Nouvelle-Aquitaine a organisé la 12ème Journée des professionnels de santé et des associations de patients en Nouvelle-Aquitaine le vendredi 10 Mars 2017 de 9h à 18h15 à la Maison des Associations de Mérignac (55 av. Maréchal de Lattre de Tassigny).
Vous trouverez dans le lien ci-dessous le programme ainsi que le bulletin d’inscription, à retourner à l’URPS avant le 24 Février 2017 - inscription gratuite mais obligatoire ....

Quatre ateliers simultanés ...(9h30 et 14h15)

  • Médecine libérale et télémédecine
  • Prise en chage coordonnée en chirurgie ambulatoire, par qui et comment ?logo prof patient 2017
  • Activité et santé - bouger sur ordonnance
  • Soins coordonnés autour de la santé mentale

Programme du matin

9h00 Accueil

9 h15 Ouverture
• M. Michel LAFORCADE – Directeur Général de l’ARS Nouvelle-Aquitaine

• Dr Philippe ARRAMON-TUCOO – Président de l’URPS ML Nouvelle Aquitaine

• M. Bertrand GARROS – Président de la CRSA Nouvelle Aquitaine

• Dr Joël OHAYON – élu de l’URPS ML – Coordonnateur de la journée

9h30-10h45 Quatre ateliers simultanés

11h10 Pause et visite des stands d’exposition

11h10-11h30 Synthèse des ateliers

11h30-12h45 Les nouvelles modalités d'exercice des professionnels de Santé

Modérateur : Bertrand GARROS
• M. Michel LAFORCADE – Directeur Général de l’ARS Nouvelle-Aquitaine

• Dr Joël OHAYON – élu de l’URPS ML – Coordonnateur de la journée

Programme de l'après-midi

14h15-15h30 Quatre ateliers simultanés (meme programme que le matin)

15h30-15h55 Pause et visite des stands d’exposition

15h55-16h45 Synthèse des ateliers et discussion

16h45-18h00 Les plateformes territoriales et leurs outils

Modérateur : Jacques FAUCHER (Espace Bioéthique Aquitain)
• M. Michel LAFORCADE – Directeur Général de l’ARS Nouvelle-Aquitaine

• Dr Didier SIMON – Vice-Président de l’URPS ML Nouvelle Aquitaine

18h00 Clôture

Synthèse : le partenariat entre acteurs de la Nouvelle Aquitaine à l’épreuve des sigles


L’URPS ML NA organisait le vendredi 10 mars 2017, à la Maison des Associations de Mérignac, la 12e Journée des Professionnels de Santé et des Associations de patients, la première en Nouvelle-Aquitaine.

Cette réunion s’est déroulée pour la première fois aux dimensions de la Nouvelle Aquitaine. Initiée par l’URPS ML de l’ancienne Aquitaine pour favoriser les relations entre professionnels et associations d’usagers, ces journées sont préparées dans un partenariat entre professionnels et associatifs pour que chacun puisse entendre le point de vue de l’autre et être informé des changements souvent rapides de l’organisation des soins et de la démocratie sanitaire.

Merci à tous ceux qui sont venus à Mérignac de l’Aquitaine, du Poitou-Charentes et du Limousin pour cette grande fête de la nouvelle région où était notamment présent M. Michel Laforcade, Directeur général de l’ARS Nouvelle-Aquitaine.

L’innovation institutionnelle est « stupéfiante » ! 
Professionnels et usagers se retrouvent en formation « réinitialisante » , tellement les nouvelles créations modifient un paysage déjà bien loti. Comment ne pas se réjouir puisque le but affiché est d’apporter plus de simplicité, de lisibilité et d’efficience ? Une explicitation des sigles, nouveaux et anciens, vous permettra de rattraper votre retard et/ou de briller lors des réunions associatives ou 
professionnelles...

En mettant en perspective les anciens et nouveaux moyens et structures, la première plénière sur « Les nouvelles modalités d’exercice des professionnels de santé » est exemplaire de cette créativité. Une SISA (Société Interprofessionnelle de Soins Ambulatoires) est une structure particulière des MSP (Maisons de Santé Pluridisciplinaires). Les GECO (Groupes d’Exercice Coordonné), formels ou informels, comme les Centres de Santé, n’existent que par la coopération entre professionnels de santé au service du parcours du patient. Du fait de la nécessité du partage d’information, des délégations et partages de taches, comme de la télémédecine, les PTA (Plateforme Territoriale d’Appui) ont peut-être plus d’avenir que les GHT (Groupements Hospitaliers 
de Territoire). Ceux-ci sont victimes de la balkanisation de leurs trop nombreuses formes d’organisation et des vives concurrences entre public et privé ! Quant au tiers payant généralisé, tout le monde croit avoir compris... Les usagers sont majoritairement pour, mais les professionnels s’inquiètent de la récupération des parts complémentaires et de leur dépendance vis-à-vis des payeurs.

L’ARS se veut optimiste. L’instruction DGOS/R5/2016/392 du 2 décembre 2016 relative aux équipes de soins primaires (ESP) et aux communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS), et le PRS (Plan Régional de Santé) devraient contribuer à optimiser le parcours du patient. À suivre !

L’atelier 1, « Médecine libérale et Télémédecine », s’intéresse à la e-Santé (« les services du numérique au service du bien-être de la personne », dixit l’OMS) et aux différentes formes de télémédecine (téléconsultation, téléexpertise, télésurveillance, téléassistance, télérégulation). Mais cette multiplicité ne résout pas (bien au contraire) la triple question de la responsabilité, de la rémunération et d’un développement quasi exclusif hospitalier.

Demeurent aussi les questions de la sécurité des SI-Santé (Systèmes d’Information en Santé) car la confidentialité des données n’est pas assurée du fait de la puissance des GAFA (les géants du web : Google-Apple-
Facebook-Amazon) et les autres.

L’atelier 2, « La Prise en charge coordonnée en chirurgie ambulatoire » vise 50 % des actes. Les avantages sont connus : temps, coûts, diminution des maladies nosocomiales, etc.

Les difficultés rencontrées sont moins liées aux techniques chirurgicales qu’aux problèmes d’organisation et d’anticipation en amont et en aval.

Avec l’atelier 3, « Activité et santé : bouger sur ordonnance ! », nous voici invités à une alliance professionnelle innovante entre médecins et clubs sportifs, au service de l’exercice physique des patients présentant une pathologie cardiaque. La garantie de la compétence et de la sécurité est assurée par la reconnaissance du CAPCV (Collège Aquitain de Prévention Cardio-Vasculaire) dans le cadre de la charte d’adhésion et labellisation des clubs pour la pratique encadrée de l’activité physique adaptée à la pathologie de chaque personne.

L’atelier 4, « Soins coordonnés autour de la santé mentale », présente un outil innovant : la fiche de liaison médecin traitant / psychiatre. La communication entre médecin traitant et psychiatre n’est pas facile. Cettte fiche de liaison expérimentée en Lot-et-Garonne est à disposition sur le site de l’URPS. Le support papier a été préféré à une forme électronique pour favoriser l’implication du patient comme acteur de son parcours. D’autres relations professionnelles pourraient s’en inspirer (médecins traitants, spécialistes, orthophonistes, kinésithérapeutes, etc.).

La deuxième plénière fait le point sur « Les plateformes territoriales d’appui et leurs outils ». La Nouvelle-Aquitaine est à l’honneur grâce à Santé-Landes, un des 5 projets pilote retenus en France. Développant les missions des CLIC (Centre Local d’Information et de Coordination) et des MAIA (Maison pour l’Autonomie et l’Intégration des maladies d’Alzheimer), les PTA offrent un guichet unique aux professionnels de santé libéraux du premier recours afin de mobiliser les ressources pratiques et professionnelles les plus adaptées aux cas complexes : patients présentant une poly-pathologie ou une situation médico-sociale compliquée. Une dizaine de projets sont en gestation dans la région. Ils demandent l’initiative, la communication et la coordination des professionnels de terrain, en lien avec l’ARS. À partir des territoires, la Nouvelle-Aquitaine devrait connaître bientôt un guichet unique et l’intégration des MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées).

Retenons un adage : « on ne peut pas coordonner si on ne communique pas ! ». Gageons que la multiplication des sigles ne découragera ni les professionnels ni les patients. Voici un double enjeu pour de nouvelles journées !

Jacques Faucher, Espace Bioéthique Aquitain